Fidel Castro est mort hier soir

Fidel Castro, père de la Révolution cubaine et président cubain de 1976 à 2008, est décédé hier soir, vendredi 25 novembre 2016, à l’âge de 90 ans.

Ce matin, le président et frère du Lider Maximo (bien que lui-même ait préféré l’appellation affective de Commandante ou tout simplement Fidel), Raul Castro, a annoncé la mort de son frère Fidel hier dans la soirée aux alentours de 22h, heure locale. La dépouille du chef de la Révolution cubaine a été incinéré dans la matinée selon les propres volontés du défunt et un deuil national de neuf jours a été décrété par les autorités. Bien qu’attendu par de nombreuses personnes du fait de ses nombreux problèmes de santé (des crises intestinales qui l’avaient notamment obligé à céder le pouvoir à son frère Raul, un cancer et plusieurs autres maladies qui n’ont pas été révélés mais qui l’ont considérablement affaibli) et de son âge avancé (90 ans), sa mort demeure tout de même une surprise importante.

De nombreuses personnalités ou hommes d’état se sont rapidement exprimé sur la mort de Castro. Bien que le futur président américain Donald Trump ait dénoncé la mort d’un « dictateur brutal qui a opprimé son propre peuple », la plupart des allocutions se sont montrées plus sympathiques envers l’ex-leader cubain. On remarque notamment parmi les principales réactions celle de Barack Obama, dont le pays est en phase de rapprochement avec Cuba, qui a estimé que « l’Histoire jugera l’impact énorme de Fidel Castro » ; celle de Mikhaïl Gorbatchev, dernier secrétaire général de l’URSS, qui s’est exprimé en déclarant que « Fidel a résisté et a fortifié son pays […] et a pu le mener sur la voie du développement indépendant » et enfin celle du premier ministre indien Modi pour qui il était « l’une des personnalités les plus iconiques du XXe siècle ».

Accueilli avec tristesse par la majorité des cubains et par une partie importante de la gauche à travers le monde (car considéré comme un symbole de la réussite socialiste en Amérique latine aux côtés de Che Guevara ou de Salvador Allende), la réaction de la population est toutefois mitigée dans certains pays comme aux États-Unis où une foule en liesse célèbre sa mort dans la ville de Miami, important centre anti-castriste.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s