Renzi donne sa démission après la victoire du Non au référendum

Alors que le Non et le refus de la réforme constitutionnelle italienne l’ont emporté hier soir, le chef du gouvernement Matteo Renzi annonce qu’il présentera sa démission dans la journée.

Ce fut une fin de week-end et un début de semaine mouvementés pour les Italiens. Hier a en effet eu lieu un référendum dont le but était de réduire les pouvoirs du Sénat au profit de ceux des députés pour permettre au processus législatif de gagner en rapidité. Les principaux soutiens de cette réforme étaient notamment le gouvernement de Matteo Renzi, la majorité des membres du Parti Démocrate (le PD) ainsi que les partis centristes et certains partisans de la droite (comme une partie de Forza Italia, mouvement de l’ex-président Silvio Berlusconi). Toutefois, le projet comptait de nombreux opposants principalement parmi les classes moyennes, pauvres, précaires et défavorisées ainsi que les hommes politiques de gauche et d’extrême-gauche qui s’inquiétaient des risques d’autoritarisme que pourrait provoquer l’absence de contre-pouvoir et la remise en cause du bicamérisme.

Les premiers résultats du référendum arrivent dans la nuit est l’on apprend que plus de la moitié des Italiens ont voté contre la réforme. Grâce aux résultats finaux, on sait maintenant que 59,11% d’entre-eux ont voté Non contre seulement 40,8% de Oui. De plus, avec 68% de participation, c’est le premier référendum depuis 1993 (12 référendums ont eu lieux depuis cette date) avec autant de participants. Comme déjà prévu par les sondages, les régions avec le plus haut pourcentage de votes contestataires sont les régions du sud de l’Italie (70% de Non dans la province de Naples), zone qui compte un des plus haut taux de pauvreté et de chômage de l’Union européenne, tandis que les régions ayant le plus voté Oui sont les régions riches et industrialisées du nord de l’Italie. Les principaux opposants sont donc la jeunesse italienne (environ 75% des moins de 34 ans auraient voté Non) et les chômeurs tandis que ceux qui restent favorables sont les classes riches et le monde des affaires.

Après l’arrivée des résultats, le chef du gouvernement italien et instigateur du projet de réforme constitutionnelle Matteo Renzi annonce sur Twitter qu’il présentera sa démission du poste de président du conseil le 5 décembre, après une dernière réunion du conseil des ministres.

 

Publicités

1 commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s