Quand la justice française attaque ceux qui aident les migrants

Cédric Herrou, un paysan de la vallée de la Roya près de la frontière franco-italienne, devra comparaître devant la justice pour avoir hébergé et nourri plus d’une centaine de migrants entrés sur le territoire français de manière irrégulière. Il n’est d’ailleurs pas le premier, un professeur universitaire niçois, Pierre-Alain Mannoni, a été jugé il y a peu pour les mêmes motifs d’aide aux migrants puis finalement relaxé.

Cédric Herrou, agriculteur de 37 ans des Alpes-Maritimes, encourt une peine de cinq ans de prison et de 30 000 euros d’amendes. Il sera jugé au Palais de Justice de Nice. Il est notamment accusé d’avoir hébergé près de chez lui dans la vallée de la Roya des centaines de migrants illégaux dans un campement de fortune créé à partir de cabanes, de tentes et de quelques caravanes. Pour cela, il fut aidé par ses voisins apportant également de l’aide aux migrants par solidarité ainsi que par l’association Roya Citoyenne. En 2015, Herrou avait déjà été amené devant la justice pour avoir fait passer la frontière à des migrants, l’affaire n’avait pas eu de suite. Pour sa seconde arrestation, la police française est remontée jusqu’à lui à partir d’un article du journal américain New York Times.

Herrou n’est pas le premier, quelques semaines plus tôt, un chercheur CNRS et professeur à l’université Nice-Sophia-Antipolis, Pierre-Alain Mannoni, s’était aussi attiré les foudres de la police. Il avait été arrêté pour avoir transporté trois migrants d’Afrique du Nord-Est depuis la Roya. Mannoni a finalement été relaxé.

Les paroles de Cédric Herrou recueilli par le journal L’Humanité à l’approche de son procès C’est l’État qui est dans l’illégalité pas moi illustrent bien le point de vue d’une grande partie de la population. D’après un sondage mené chaque année par le quotidien Nice-Matin pour élire l’Azuréen de l’année, Cédric Herrou serait la personnalité la plus populaire. Cela lui a d’ailleurs attiré les foudres et la haine député de droite Eric Ciotti qui l’a notamment accusé de favoriser l’entrée de « terroristes », argument considéré par beaucoup comme assez ridicule surtout venant de la part d’un homme politique siégeant à l’Assemblé nationale.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s