Le Pérou et la Colombie soutiennent le Mexique face à Trump

Tandis que les tensions et divergences politiques ne cessaient d’augmenter entre le président mexicain Enrique Peña Nieto et le président américain Donald Trump, Nieto a pu compter sur l’appui des présidents colombiens et péruviens.

La semaine dernière, peu après l’arrivée au pouvoir de Donald Trump, des conflits naissaient déjà avec le président mexicain Nieto. Ceux-ci portaient alors principalement sur le rejet par Trump de l’Accord de partenariat transpacifique (TPP) qui unissait des pays d’Amérique du Sud et du Nord à des pays d’Asie de l’Est et d’Océanie. Le Mexique avait alors répondu à cela en annonçant vouloir ouvrir des négociations bilatérales avec des pays du TPP sans passer par les États-Unis.

De plus, le président américain avait également remis en cause l’ALENA (l’Accord de libre-échange nord-américain), dont font partie les États-Unis, le Canada et le Mexique, dans le cadre de la mise en place de sa politique anti-immigration et protectionniste et en s’attirant donc de nouveau les foudres du gouvernement mexicain. En conservant son calme, le président Enrique Peña Nieto avait déclaré que la solution au conflit avec le gouvernement de Trump réside « dans le dialogue et la négociation » et qu’il n’y aurait « ni confrontation, ni soumission » avec les États-Unis.

Toutefois, face aux nouvelles déclarations de Trump, les tensions n’ont fait qu’augmenter et ont permis de mettre à jour le fossé qui oppose maintenant les politiques mexicaines et américaines. Plusieurs puissances ont ainsi apporté leur soutiens à un des deux pays. Hier, le 28 janvier 2017, avait lieu une réunion à Arequipa, ville des Andes péruviennes, où devait se rencontrer comme chaque année les gouvernements colombiens et péruviens. Le président péruvien Pedro Pablo Kuczynski et le colombien Juan Manuel Santos, récemment lauréat du Prix Nobel de la Paix pour son action en faveur du processus de paix avec les Forces armées révolutionnaires de Colombie (les FARC), ont par conséquent exprimé leur solidarité et leur soutien au président mexicain.

Lors de la réunion à Arequipa, Kuczynski et Santos ont ainsi signé plus de 120 accords différents dont certains portant sur l’Accord de partenariat transpacifique, que les États-Unis de Trump viennent de quitter, où ils déclarent vouloir le consolider et par là renforcer les relations avec le Mexique. Le président colombien a par ailleurs annoncé qu’il faut « réaffirmer la solidité interne des pays mais aussi la solidité des pays » (reafirmar la solidez interna de los países y también la solidez de las alianzas). Les deux gouvernements ont également fait part de leur inquiétude à propos du mur que Trump souhaite élargir et renforcer à la frontière américano-mexicaine.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s