Les tensions entre la Malaisie et la Corée du Nord augmentent

Le gouvernement malais vient de rappeler son ambassadeur nord-coréen en augmentant ainsi les tensions entre les deux pays, consécutive à l’assassinat du demi-frère du dictateur Kim Jong-un à Sepang.

Le 13 février 2017, Kim Jong-nam, demi-frère en exil du leader nord-coréen, est assassiné par empoisonnement alors qu’il s’apprête à décoller de l’aéroport de Kuala Lumpur, capitale de la Malaisie, situé dans le district de Sepang. Deux femmes, que certains qualifient comme des espionnes nord-coréennes mandatées par le dictateur suprême, auraient empoisonnées le demi-frère dérangeant.

Kim Jong-nam naît en 1971 en Corée du Nord. Il est le fils aîné de l’ancien dictateur Kim Jong-il, issu d’une liaison de ce-dernier avec sa maîtresse de l’époque Song Hye-rim, alors qu’il n’est pas encore au pouvoir. Kim Jong-nam reste donc un fils caché et son existence n’est révélée à son grand-père, le dictateur alors en fonction Kim Il-sung, qu’en 1975. Il étudie en Europe, à l’école internationale de Genève et vit la majeure partie de sa vie en Chine. Il se fait toutefois remarquer à de multiples reprises pour son addiction pour les jeux de hasard (qu’il pratiquait notamment à Macao et à Pékin) et pour de nombreuses affaires de prostitution au Japon. Par conséquent, à la mort de son père en 2011, son demi-frère Kim Jong-un lui est préféré pour lui succéder à la tête du pays.

Connu pour ses critiques du régime nord-coréen, son fils Kim Han-sol traita d’ailleurs son oncle de dictateur, il accorde de nombreuses interviews à des journaux étrangers et provoque régulièrement son pays natal. Dès juin 2009, il est victime d’une tentative d’assassinat à Macao, probablement directement commandité par son demi-frère. Cela se répète en 2010, le gouvernement chinois assurant avoir déjoué à Pékin un assassinat contre sa personne.

La mort de Kim Jong-nam a donc peu étonné les journaux internationaux mais, ayant eu lieu près de Kuala Lumpur, elle a terni les relations entre la Malaisie et al Corée du Nord alors que la bonne entente et les relations peu conflictuelles étaient auparavant de mise entre ces deux pays. Les autorités malaisiennes souhaitent en effet effectuer une autopsie sur le corps avant que celui-ci soit rapatrié en Corée du Nord et certains accusent directement la dictature communiste d’être à l’origine du crime.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s