Réélection de Renzi à la tête du Parti démocrate italien

La primaire du Parti démocrate italien a eu lieu le 30 avril et opposait Renzi, Orlando et Emiliano. Matteo Renzi a été élu avec plus de 70% des voix et succède donc à Matteo Orfini.

La primaire du Parti démocrate (PD) était un des évènements politiques italiens les plus attendus de cette fin d’avril 2017. Le PD, classé au centre-gauche et affilié au Parti socialiste européen, est en effet le premier parti politique d’Italie avec 48% des députés, 36% des sénateurs et 75% des présidents de régions (15 gouvernements régionaux sur 20).

Pourtant, le PD est de plus en plus affaibli et perd notamment les villes de Rome et de Turin en 2016. L’échec du référendum constitutionnel italien en décembre 2016, proposé par Matteo Renzi alors à la tête du gouvernement italien, précipite les choses. Ce-dernier démissionne alors du poste de Président du Conseil des ministres ce qui entraîne un crise au sein du parti. En conséquence, il démissionne également de la direction du PD le 19 février 2017 et Matteo Orfini lui succède par intérim en attendant qu’une primaire soit réalisée pour élire le nouveau secrétaire. Cette crise entraîne aussi une scission de l’aile gauche qui fonde le Mouvement démocrate et progressiste (MDP), que rejoint une vingtaine de députés démocrates dont l’ex-Chef d’état Massimo D’Alema et l’ex-secrétaire du PD Pier Luigi Bersani.

Plusieurs personnalités se présentent à la primaire et finalement trois d’entre-elles sont retenues par la convention nationale du PD le 9 avril :

  • Matteo Renzi : ex-président du Conseil des ministres (2014-2016), ex-ministre par intérim à plusieurs reprises, ex-secrétaire du PD (2013-2017) et ex-maire de Florence (2009-2014). Initialement membre de deux partis centristes et chrétiens sociaux, La Marguerite (DL) et le Parti populaire italien (PPI), il fait aujourd’hui partie de l’aile fortement social-libérale du parti.
  • Andrea Orlando : actuel ministre de la Justice (depuis 2014) et ex-ministre de l’Environnement, de la Protection du territoire et de la Mer (2013-2014). Il est un ancien adhérent du Parti communiste italien (PCI) et suit ensuite les différentes dissolutions des partis qui lui succède : le Parti démocrate de la gauche (PDS), les Démocrates de gauche (DS) et enfin le PD. Il a notamment fait partie du pool Antimafia.
  • Michele Emiliano : actuel président de la région des Pouilles (depuis 2015) et ex-maire de Bari (2004-2014). Magistrat de profession, il a lui aussi fait partie du pool Antimafia.

Cette primaire du PD réuni au total 1,8 million de votants. Matteo Renzi était d’avance pressenti comme le grand vainqueur avec entre 57% et 72% des voix selon les sondages au cours du mois d’avril. Cela est finalement vérifié par l’élection où il réussit à rassembler 70,01% des suffrages.

Score PD

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s